2015, Une maturité pareille arrive une fois par génération !

L’hiver fut relativement doux et sec au Vully. Le début du mois de mai vit s’abattre des pluies très importantes qui firent déborder les lacs. Cet épisode pluvieux intense précéda une fin de printemps sèche et un début d’été caniculaire. Conséquence de cela, les maladies sont restées peu actives et les jeunes vignes ont souffert du sec. La floraison se déroula dans de bonnes conditions et la vigne comptait de nombreux jours d’avance sur un cycle classique. Les canicules de l’été durèrent jusqu’à fin juillet avec un climat extrêmement sec. Il a fallu attendre les premiers jours d’août pour voir arriver des pluies. La maturation avec 10 jours d’avance sur une année normale augurait des vendanges qualitatives avec une charge faible, limitée par la sècheresse estivale. Plutôt que d’énumérer des superlatifs, je dirais que 2015 est l’année qui arrive une fois par génération. Une concentration en sucre inégalée, une belle acidité préservée et des saveurs éclatantes. Seule ombre au tableau : la récolte est de 20% inférieure à la moyenne. Il fallait s’y attendre…