2013, Année fraîche et humide, encore une!

Le début de l’année 2013 aura été marqué par un très long hiver, assez froid et sans répit. Lorsque le printemps devait arriver, c’est encore le froid et la pluie qui dominaient tout le mois d’avril. La vigne débourra avec deux semaines de retard. Les jours de mai et de début juin ne montraient pas plus d’empressement à se réchauffer, la floraison se déroulait en retard. Fin juin, une grêle très puissante frôla le vignoble du Vully et toucha seulement nos vignes les plus à l’ouest mais saccagea tous les autres coteaux de la région des Trois-Lacs. Dès le solstice, l’été s’installa, avec un climat sec et chaud permettant à la vigne de compenser un peu son retard et d’endiguer le mildou que les grandes humidités du printemps avaient favorisé. Le mois de juillet fut des plus sec, un record même et l’été fût agréable. A l’équinoxe d’automne, l’humidité fit son retour puis perturba grandement la récolte de cette année tardive. Les quantités de raisins s’avéreraient plus faibles que prévues avec un manque de 25% dû à une mauvaise floraison. La récolte commença avec 2 semaines de retard sur la moyenne. Le chantier de vendanges fut le plus compliqué de la décennie. Toutes les parcelles ont été récoltées en deux fois avec un tri très sélectif pour permettre au raisin de qualité de rester le plus longtemps sur les ceps. En fin de compte, la faible récolte permis d’encaver des raisins à la limite positive de la maturité.